Blabla

l’accouchement rêvé

22h20 le 7 Août 2018, ma Nawel voit enfin le jour. Je l’ai voulu celle ci, je l’ai attendu, j’ai patienté longtemps avant que papa se sente ok. Pour te remémorer le début de cette belle aventure.

Nawel, Claire pour que ma maman ne soit pas qu’un simple souvenir…

 

accouchement

 

 

Cette petite dernière arrive après 2 accouchements déclenchés très douloureux et source d’angoisse pour moi. Je voulais accoucher spontanément pour cette dernière grossesse, mais les pathologies dont je suis atteinte et en particulier le lupus ne me permettront pas ce luxe.

Je suis donc hospitalisée le lundi 6 Août au matin soit 15 jours avant ma DPA. J’étais stressée, évidemment je me suis dit je vais souffrir 3 jours comme pour les 2 premiers. Je repense à cette péridurale piquée 9 fois lors de l’accouchement de Nassim une horreur. Bref zéro sérénité.

La sage femme qui me prend en charge est super sympa, elle m’examine et me dit que si je suis ok le col est favorable pour faire un décollement des membranes ca peut aider à faire venir des contractions « naturelles », donc on fait ca et puis elle me pose le tampon de propess qui permet d’ouvrir le col. Je lui raconte mon histoire, mes accouchements et elle est très gentille très rassurante.

Je me retrouve en chambre double le service est plein, j’ai déjà eu la chance d’avoir une place… On fait un monito bébé va bien, quelques contractions mais ca va. Je marche j’essaye de faire bouger les choses pour ne pas souffrir longtemps, le col se modifie mais très légèrement.

Je n’ai pas dormi de la nuit et à un moment les contractions s’arrêtent je me dit c’est reparti pour 3 jours. Le matin on sert le petit déj’ à ma voisine et on me dit non vous vous êtes a jeun. Ah bon ? mais qui a décidé encore ça mdr. Et en plus à moi on m’avait rien dit. Je ne savais donc pas trop ce qui était prévu pour moi.

A 11h, la sage femme étudiante vient me chercher et me dit on va en salle d’accouchement. Euh… tout doux je ne ressens même plus de contractions. Elle me dit oui oui c’est pas grave on y va. Bon je ramasse mon bazar (oui j’ai le don de m’installer très rapidement mdr en gros j’en fou partout en moins de 12h !!!

Et le fait de juste marcher pour changer de service les contractions reviennent un peu plus fortes. J’appelle chéri je lui dit qu’il peut venir, que mon cauchemard va démarrer.

Qui je retrouve dans ce service ? Ma gentille sage femme de la veille, chouette ce sera elle qui m’accompagnera et à ce moment je suis soulagée et plus détendue. Elle est douce et je crois qu’elle a bien compris mon angoisse. Elle me met le monito me file un ballon les contractions sont plus que gérables et moi je me dit bon si ca reste comme ca je vais gérer, pour le moment ce sont des contractions naturelles et ca n’a rien avoir avec les contractions provoquées crois moi !!

Elle m’explique qu’elle va appeler l’anesthésiste tout de suite, à mon étonnement parce que je n’ai même pas encore mal, mais elle veut percer la poche des eaux rapidement pour tenter de lancer le travail tout seul sans la fameuse perfusion de syntocinon, l’hormone qui provoque les contractions d’un déclenchement. Ok va pour la péri.

L’anesthésiste arrive, super sympa il rigole, on dirait que tout le monde est en vacances ici,  moi pas du tout… je lui dit tout de suite que j’ai peur, il me dit oui j’ai lu votre dossier la dernière c’était pas terrible hein !! Mais celle ci va bien se passer me dit il sur de lui. Il se prépare, ma petite sage femme se met devant moi, on oblige pas mon mari à sortir ca me rassure un peu aussi (lui moins je crois ). A peine il enfonce l’aiguille je dit aïe j’ai mal mdr!!! Il me rassure me dit que la ce que je ressens c’est normal et que lui sens bien ce qu’il fait, il sent qu’il est au bon endroit. Je suis tendue mais t’imagines même pas, la sage femme qui me voyait rigoler et faire des blagues depuis le début ne me reconnait pas… Il fini, me met son sparadrap, je lui dit non mais faut pas mettre le sparadrap si ca se trouve c’est raté faut recommencer, je pense que le type à ce moment la s’est dit celle-ci elle est fêlée. Il m’envoi une dose et en quelques minutes c’est royal je suis détendue !!! Putain ca marche !!!!! J’ai pas mal incroyable en une fois et la tout va bien. C’est con mais je suis heureuse, je recommence donc à dire des conneries !!!

La sage femme me perce la poche et non sans difficulté Nawel est tellement haute encore. La perfusion de syntocinon est prête, mais elle décide qu’on ne va pas la poser maintenant elle veut voir si ca peut se lancer tout seul. Je me dit qu’elle m’a vraiment comprise et qu’elle connait son boulot, enfin une !!!! Les contractions s’intensifient mais je m’en fouuuuu j’ai pas mal . Et la au bout de 15 minutes la télécommande qui sert à délivré des doses de la péri supplémentaires ne fonctionne pas, je commence à avoir hyper mal, j’appelle je chouine à la sage femme, non ca recommence je vais souffrir ca marche pas il a raté ptdr une vraie gamine mais tellement flippée… et l’anesthésiste revient la machine s’est mise en occlusion ca ne marche plus, mais rien de grave il refait les réglages de la machine et d’ici 10 minutes il dit qu ca ira mieux et qu’ensuite quand la télécommande clignotera ca veut dire que je pourrais activer une nouvelle dose à chaque fois. Autant te dire qu’ensuite je fixais ma commande et que dés qu’elle clignotait j’appuyais dessus, il y a un moment où j’ai quand même dû me calmer dessus, j’avais plus de jambe droite.

Et miracle mon col s’est mis à changer tout seul et rapidement, grâce au perçage de la poche, la sage femme me dit que nous n’aurons donc pas besoin de recourir à ce fichu syntocinon. Je suis donc en train d’accoucher seule ? sans perf ? mes contractions sont naturelles ? Waouh j’y crois même pas, et en plus je ne souffre pas, à part des baisses de tension à plusieurs reprises je n’ai absolument pas souffert.

Ca a duré dans le temps quand même parce que demoizelle était haute et ne descendait pas rapidement, mais mon mari était là on a rigolé, on a papoter. A 19h 30 les sages femmes ont donc échangé leur poste et ce n’est pas katia qui m’accouchera, elle vient me voir avec son étudiante toute gentille aussi (elle m’a filé au moins 5 jus de pomme ce jour la) pour me dire aurevoir, je suis déçue qu’elle ne puisse pas rester, mais sa collègue Sonia est tout aussi sympathique.

A 22h je sens que c’est le moment, la sage femme vient et me dit ok on s’installe mais je leur dit que je me sens extremement fatiguée (3 jours que je dors pas quand même), elle m’avouera après qu’elle s’est demandée si j’arriverais à pousser paracerque j’avais vraiment l’air épuisée. Mais non quand il a fallut s’y mettre je l’ai poussé, comme pour les autres, c’était pas dur je l’ai sentie sortir, mon mari est la à coté et je l’entends qui répète tout ce que dit la sage femme mdr aucune personnalité le mec quoi mdr et du coup moi je rigole entre deux poussées ( en vrai il est stressé, et recomptera les doigts et orteils de sa fille à peine sortie). Lui qui ne voulait pas de 3ème je crois qu’il est tombée sous le charme de sa fille il passe beaucoup de temps à la regarder.

22h20 je tend les bras, elle est la, parfaite, toute propre, toute potelée elle respire bien mais n’hurle pas tout va bien. Elle vient se coller tout contre moi tout de suite et veut déjà téter donc l’auxiliaire puéricultrice m’aide tout de suite à la mettre au sein. Elle est belle, je suis heureuse ma 3ème petite perle. Je suis soulagée c’est terminé et tout c’est parfaitement déroulé.

Tu n’imagines pas à quel point c’était beau pour moi cet accouchement, j’étais tellement déçue et frustrée de devoir être déclenchée encore, j’avais la sensation d’être incapable de faire naitre un enfant seule…. ouais c’est con mais c’est ce que je ressentais et de lire sur mon compte rendu d’hospitalisation « accouchement spontané »… je ne sais même pas comment te l’expliqué. Je l’ai fait , j’ai eu cet accouchement normal et sans horribles souffrances.

Le lendemain je ne me suis pas sentie fatiguée comme pour les autres, et depuis la naissance de Nanou je suis sereine, beaucoup plus détendue. Et ca se ressent sur mon bébé, elle est cool. de fait mon allaitement va bien aussi.

J’ai vraiment eu la chance de tomber sur une équipe au top, on casse souvent les hôpitaux publiques mais moi j’aurais pas été accouché ailleurs ! L’hôpital couple enfant de la tronche est un établissement super, c’est la que j’ai eu Nassim, c’est aussi la qu’il s’est fait opérer (là ou il aurait dû avoir une greffe de peau le chirurgien a tellement bien bossé qu’il n’a jamais eu besoin de cette greffe…) et l’accouchement de Nawel, j’ai été écouté, on a respecté mes « volontés » on ne m’a pas laissé dans une salle des heures sans venir me voir au contraire du fait de mon stress toutes les 45 minutes on venait me voir) et ce malgré la quantité de boulot derrière la porte !!!! On ne m’a pas arraché mon bébé pour la peser et mesurer de suite on me l’a laissé presque 3h contre moi avant de faire tout ca. J’ai été suivi pour Nassim et Nawel par une gynéco spécialisée dans les grossesses à hauts risques, tellement sympa que je m’en ferais bien une copine. J’étais pire que stressée au début de mes grossesses, mes copines pourront témoigner mais les personnes qui m’ont suivi on fait que ces grossesses surtout la dernière ce sont parfaitement bien déroulée.

Voila pour le roman de mon accouchement rêvé. Ca pourrait même donner envie d’un 4ème comme ça !!! Mais non …

 

 

© 2018, maman lisou. All rights reserved.

Laisser un commentaire